Plus sûr que la Bourse et d’un meilleur rapport que l’assurance-vie, l’investissement locatif, ancien ou neuf, est une valeur qui connait aujourd’hui une forte expansion. L’investissement dans un appartement pour le mettre en location s’avère assez risqué. Seule une excellente rentabilité locative permettra de compenser les risques liés à un investissement locatif en période de baisse des prix et d’augmentation de la fiscalité immobilière.

L’actualité immobilière, facteur clé de l’investissement locatif

Quand les prix des logements augmentent, l’investisseur en immobilier est doublement gagnant. Il continue de percevoir des loyers pendant que son appartement prend de la valeur. Il pourra donc, en plus des revenus fonciers, obtenir une plus-value en cas de revente. En période de forte hausse des prix, les Français se sont donc rués sur l’immobilier et ont investi dans des studios ou des appartements pour en profiter. En règle générale en matière d’investissement, le risque de perte de capital se compense par un taux de rendement supérieur. Seulement, lorsque vous investissez dans de l’immobilier locatif, c’est à vous de vous assurer que la rentabilité est suffisante pour couvrir les risques de perte de capital.

Investir pour réduire les impôts

Pour améliorer un peu ses mauvaises conditions pour investir dans l’immobilier, il y a toujours différentes possibilités d’obtenir des réductions d’impôt en choisissant des investissements immobiliers qui permettent de défiscaliser. La grande nouveauté pour cette année 2017 est la défiscalisation Pinel. Les conditions restent les mêmes pour le Pinel que le Duflot en 2014 à quelques légères modifications près. Ce nouveau dispositif vient remplacer l’ancienne loi Scellier. Il propose une diminution d’impôts plus importante, mais il sera réservé à un nombre plus restreint de villes et surtout il imposera des loyers modérés pendant toute la durée de la défiscalisation. Si vous êtes intéressé par ce type d’investissement, demandez une étude gratuite pour réduire vos impôts. L’investissement en Pinel sera intégré dans le plafond des niches fiscales de 10 000 € par foyer et par an. Pour diminuer son revenu imposable sans recourir à une niche fiscale, il est toujours possible de générer du déficit foncier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *